Bienvenue sur Magnificient, votre source française sur l'actrice anglaise Keira Knightley. Vous avez pu la voir Orgueil & Préjugés et The Imitation Game, qui lui ont valu deux nominations aux Oscars mais aussi dans Pirates des Caraïbes et dans The Duchess. Vous la découvrirez prochainement dans un biopic consacré à l'auteur Colette et dans The Aftermath, un drame se déroulant à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Bonne visite sur le site. Marine.
INFORMATIONS
Webmiss : Marine
Version : #23 ft. Harper's Bazaar
Design : Obsession27
Codage : Obsession27
Ouverture : 12 avril 2010

AGENDA
21 Septembre : Sortie américaine de Colette.

PROJETS
The Aftermath

Rôle : Rachael Morgan
Statut : Post-Production
Sortie : 26 Avril 2019 (US)
Rachael Morgan arrive à Hambourg en 1946 pour apprendre que son mari partagera leur maison avec les précédents propriétaires, un veuf allemand et sa troublante fille.
Photos - Trailer - Fiche

Colette

Rôle : Colette
Statut : Post-Production
Sortie : 21 Septembre 2018 (USA), Janvier 2019 (France)
Biopic de l'écrivain Colette, connue pour ses extravagances et ses romans tels que Chéri et Gigi.
Photos - Trailer - Fiche

Berlin, I Love You

Rôle : ?
Statut : Post-Production
Sortie : 2019
Plusieurs histoires d'amour se déroulant à Berlin.
Photos - Trailer - Fiche

Casse-Noisette

Rôle : La Fée Dragée
Statut : Post-Production
Sortie : 28 Novembre 2018 (FR), 02 Novembre 2018 (USA)
Une petite fille reçoit un casse-noisette le soir de Noël. Pendant la nuit, ses poupées s'animent pour l'entraîner dans un monde merveilleux et féérique, dans le pays de la Fée Dragée.
Photos - Trailer - Fiche

Official Secrets

Rôle : Katharine Gun
Statut : Post-Production
Sortie : 2019
Katharine Gun est une lanceuse d’alerte des services secrets britanniques qui, juste après l’invasion iraquienne en 2003, a fait fuiter une note secrète de la NSA révélant une opération d’espionnage illégale de la part des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne envers les membres du conseil de sécurité de l’ONU.
Photos - Trailer - Fiche

FAMILY SITES

ELITE AFFILIATES

DISCLAIMER
Ce site n'est pas un site officiel. Je n'ai aucun contact avec Keira ou sa famille. Le plagiat est interdit. Toute reproduction partielle ou totale sera passible de poursuites judiciaires. Ce site est sous Copyright.

   
Marine
 
mars 6,2018
 

Bonsoir à tous,

Deux nouveaux clichés de Keira pour le magazine Elle Canada sont désormais dans la galerie. Ce photoshoot est plutôt très sympathique je trouve ! Une partie de l’interview est d’ailleurs sortie, je vous en fais la traduction ci-dessous.


Photoshoot > Liz Collins

J’ai toujours dessiné. Bizarrement, j’ai arrêté pendant quelques années mais je viens de recommencer. Pour moi, ce que je fais créativement est public, très exposé et très critiqué. Le dessin, c’est entièrement mon truc. Personne d’autre n’a le droit de voir ! J’écoute des livres audio et je dessine. C’est un bonheur. C’est un processus très léger et on est concentré sur l’histoire. Je n’ai jamais pu méditer mais c’est plutôt une méditation pour moi. C’est vraiment sympa. J’écoute en ce moment The Beauty Myth de Naomi Wolf. J’ai réalisé que j’avais ce livre sur ma tablette et que je ne l’avais jamais lu. Avant ça, c’était The Silk Roads par Peter Frankopan et avant ça encore, c’était Sapiens de Yuval Harari.

J’adore savoir ce que les gens lisent car je trouve que cela reflète toujours leur personnalité et on en sait un peu plus sur les goûts de Keira !
N’oubliez pas de regarder les images de Keira à la Fashion Week pour le défilé Chanel d’aujourd’hui car de nouvelles images ont été rajoutées.
A très bientôt.





   
Marine
 
mars 6,2018
 

Bonjour à tous !

Keira est en ce moment même à la Fashion Week de Paris pour le défilé Chanel dont elle est l’égérie comme vous le savez. Pour l’occasion, elle porte une très belle robe de la marque et est accompagnée par son mari. Les premières images sont dans la galerie.


Apparitions Publiques > 2018 > Défilé Chanel à la Fashion Week de Paris

A très bientôt.





   
Marine
 
mars 3,2018
 

Bonjour à tous,

• Nous sommes aujourd’hui gâtés en termes de nouveautés : j’ai ajouté pas moins de 11 nouvelles images promotionnelles pour le nouveau parfum de Chanel, Coco Mademoiselle Intense qui est sorti le 1er mars dernier. Ces images sont issus de la publicité et sont vraiment superbes. J’ai également rajouté 2 autres photos du tournage de la publicité où on peut voir Keira avec le directeur, Johan Renck. Les images proviennent de Twitter.


Publicité & Egérie > Chanel > Coco Mademoiselle Intense


Publicité & Egérie > Chanel > Coco Mademoiselle Intense Behind The Scenes

• Keira est également à l’honneur du magazine Elle canadien du mois d’avril ! Celui-ci sortira le 12 mars prochain dans les kiosques et nous offre un nouveau photoshoot.


Photoshoot > Elle Canada

Le magazine précise que l’interview a été faite à Londres et que Keira parlera de son activisme quotidien, du féminisme présent dans ses rôles et des erreurs qu’elle encourage à faire.

A très bientôt !





   
Marine
 
février 27,2018
 

Bonjour à tous,

Keira a réalisé deux interviews pour la promotion de la nouvelle fragrance Chanel, Coco Mademoiselle Intense. Je vous ai traduis une première interview pour Elle Magazine. Les traductions ont été réalisées par mes soins, merci de me créditer si vous les prenez.

La marque d’une campagne Coco Mademoiselle de Chanel est toujours un rendez-vous galant, puis un gars qui n’arrive pas à avoir la fille. « J’adore penser qu’il n’y aurait pas de publicité Coco Mademoiselle si elle ne quittait pas l’homme à la fin, « Au revoir, je suis sur le prochain », j’aime ça, a raconté Keira Knightley, le visage du parfum depuis 2007 à ELLE.com. » Keira joue à merveille ce personnage séductrice, mystérieuse et espiègle à en juger par les vues des pubs (13 millions pour sa version 2014 et 9 millions pour celle de 2011 seulement sur Youtube), les gens n’en ont pas assez.

Aujourd’hui, Knightley joue dans une nouvelle vidéo Chanel, cette fois pour une nouvelle direction du célèbre parfum : Coco Mademoiselle Eau de Parfum Intense, qui sort le 1er Mars. Comme le nom le suggère, c’est une version accrue de l’original, avec des notes de patchouli indien enveloppé avec de la rose, du jasmin, des fèves de tonna et de la vanille de Madagascar.

« C’est plus frais. Très piquant. Vous voyez un côté plus vilain de Coco Mademoiselle, décrit Knightley. » C’est exactement ce que le directeur Johan Renck a filmé dans le vidéo se déroulant dans une nuit de fête.

En l’honneur de la nouvelle fragrance, ELLE.com s’est assis avec l’actrice pour discuter de ses looks les plus mémorables dans ses films, ses changements capillaires drastiques à travers les années et pourquoi elle encourage à faire des erreurs.

Comment votre approche de la beauté a changé au fil de votre carrière ?
Je porte surtout beaucoup moins de maquillage que lorsque j’ai commencé. J’ai vraiment aimé travaillé avec des artistes maquilleurs incroyables, des coiffeurs fabuleux pour créer un look imaginaire. Puis, mon look en dehors du travail est littéralement de ne même pas brosser mes cheveux et porter peu de maquillage. Je suis une fille des extrêmes et j’adore les deux.

Pourquoi portiez-vous plus de maquillage quand vous étiez plus jeune ?
J’adorais vraiment jouer avec différents looks et être différentes personnes. Quand vous redevenez vous-même, c’est bien de s’amuser avec voir à quoi vous ressemblez avec la couleur de cheveux et le maquillage. C’est un voyage de découverte. Quand on vieillit, on devient plus confiant en soi-même et plus sûr de ce qu’on aime ou pas : je sais ce que j’aime maintenant d’une manière dont je n’avais pas l’habitude avant.

Vous avez joué beaucoup de rôles, chacun avec un look très distinct. Quel a été votre préféré ?
Atonement, qui était un très bon rôle, j’adore la coiffure. J’ai vraiment beaucoup aimé Anna Karérine, encore une fois, les coiffures étaient incroyables et puis Colette, qui sort cette année, est juste super cool. Elle (la romancière française Sidonie-Gabrielle Colette) brisait les barrières et son look était vraiment quelque chose de sa création.

Personnellement, j’ai le sentiment que les franges de Liz Bennett dans Orgueil & Préjugés étaient iconiques.
C’était une perruque et c’était de bonnes franges ! J’ai eu une très lourde frange pendant un moment ce que j’ai adoré mais c’était difficile de jouer avec parce que c’est un look tellement spécifique. Quand j’ai travaillé sur Never Let Me Go, j’ai eu des perruques si parfaites et si chics et ils disaient « Non, ça ne marche pas du tout pour le film ». Donc ils ont juste coupé mes cheveux de manière bancale et c’était terrible.

Dans la vraie vie, vous avez essayé toutes les coupes de cheveux possibles. Quelle était votre préféré ?
J’aime un court carré lisse en grande partie parce que c’est peu d’entretien. Ou j’aime mes cheveux très longs. C’est l’entre-deux que je trouve très ennuyant : c’est pourquoi je ne coupe pas mes cheveux. Ils sont vraiment longs en ce moment donc j’imagine que je vais devoir les couper bientôt.

Est-ce que vous réinterprèterez une fée bientôt ?
Non je ne pense pas que je referais une fée encore. Je pense que j’ai deux mèches sur le devant de mes cheveux et ce que vous imaginez comme peu d’entretien se transforme en véritable cauchemar. Je ressemblais à Sid Vicious, ce qui n’était pas recherché.

Vous avez Casse-Noisette au Pays des Souris qui sort cette année et vous portez la perruque rose la plus extraordinaire en tant que la Fée Dragée. Comment on se sent de porter quelque chose de si outrageant ?
C’est la première fois que j’ai crée le personnage sur son look. A l’origine, il devait être plutôt réaliste. Jenny Shircore, la maquilleuse, et Jenny Beaven, la costumière, ont fait des concepts de plus en plus fous et je me suis dit « Bien, je ne peux pas être juste normale au milieu de tout ceci, donc je dois avoir un vrai trait de caractère. » C’était vraiment très amusant. Il y a beaucoup de paillettes. Ils ont en fait utilisé des prothèses sur mes sourcils pour pouvoir les peindre plus hauts, plus minces et violets. Puis j’ai eu des ongles roses paillettes et, évidemment, une énorme perruque qui devait ressembler à « un duvet de confiseries ».. Qu’est-ce que vous avez au cirque ? Des barbes à papa !

Même votre peau est rose !
Je suis littéralement peinte. Toute la peau que vous pouvez voir a eu de la peinture blanche et rose, du sucre fondu par dessus tout.

Vous avez fait beaucoup de rôle historiques avec des looks magnifiques et superbement intriqués. Y a-t-il quelque chose que vous amenez en 2018 ?
Ce qui est délicat c’est quand j’interprète des rôles modernes, c’est la beauté « naturelle » qui prend des heures et des heures. Je pense qu’une lèvre rouge, qui me rappelle toujours les années 1930 et 1940, est toujours une aide surtout si vous avez un rhume ou si vous avez un mauvais jour. Il n’y a rien de tel que le rouge à lèvre pour vous faire sentir mieux.

Y a-t-il d’autres produits de beauté qui vous font sentir aussi bien ?
Souvent, je mets de la couleur vive sur mes ongles quand je termine un travail parce qu’ils sont toujours naturels quand je travaille. Donc, dès que j’ai terminé, je deviens un peu folle. J’ai toujours aimé le Chanel Rouge Noir.

Quelles sont les astuces beauté que vous avez piquées aux tournages ?
J’en ai juste un très bon : mélangez votre fond de teint avec votre crème hydratante ou ce que vous utilisez. Le rendu est plus naturel. Ca donne une lueur incroyable. J’utilise une crème Sisley et Chanel Hydra Beauty Micro Serum mélangé avec Les Beiges. Le mélange vous donne une couleur de peau incroyable, lumineux et luxueux.

Quel est votre look favori sur le tapis rouge de tous les temps ?
J’en ai fais un très bon récemment à Sundance avec des lèvres d’un rouge incroyable et une queue-de-cheval lisse. Je portais un costume Chanel très beau. En général, le dernier que j’ai porté est mon préféré parce que c’est ce que je ressens en ce moment.

Y a-t-il un look du tapis rouge que vous regrettez ?
Non, ils étaient tous bons à leurs époques donc même si les gens n’aimaient pas, je les aime toujours.

Quelle est la partie la plus luxueuse de votre routine beauté ?
La vérité est que je n’ai pas de routine beauté, donc je dirais que la seule partie de ma routine beauté est la crème hydratante. J’ai trouvé juste de l’huile à la rose. Un ami m’a dit d’essayer de mélanger l’huile à la rose avec de la crème hydratante si votre peau est très sèche. J’ai fait ça l’autre jour et ma peau était très bien juste après.

Quelle est la partie dont vous vous occupez le moins dans votre routine ?
J’enlève mon maquillage avec du savon et de l’eau. J’aime le faire de manière super, super, super simple. Je n’utilise pas de détergents ou de poudre ou quoi que ce soit. J’ai un soin du visage sans doute deux fois par an, ce qui fait toujours du bien, mais encore une fois, je travaille avec beaucoup de maquillage donc quand j’ai du temps à moi, je ne fais absolument rien.

Quel est le meilleur conseil beauté que vous vous donneriez à vous-même plus jeune ?
Ne t’inquiète pas de faire des erreurs et amuse-toi.

Est-ce que vous pensez que vous avez fait des erreurs ?
Oui, je sens que tout le monde fait des erreurs. La manière dont nous élevons les jeunes femmes pour qu’elles soient terrifiées de faire des erreurs et d’être toujours parfaites, c’est absolument impossible. Je pense qu’il y a beaucoup d’anxiété sur la poursuite de la perfection et on ne devrait pas essayer de poursuivre la perfection, nous devrions être libérées des erreurs que nous faisons.

La seconde interview a été donnée au magazine Vogue britannique. Elle reprend beaucoup d’informations similaires par rapport à la précédente. A cette occasion, deux photos ont été prises : un selfie par Keira elle-même et une autre photo par la maquilleuse du magazine. Les deux images sont dans la galerie. Keira portait à cette occasion une robe de la marque Chanel, bien entendu.

Sur son maquillage quotidien
Les matins, j’utilise une crème hydratante et juste un anti-cernes, jamais une base. J’aime voir la peau à travers le maquillage, donc je pense que le moins est le meilleur. J’ai mis de l’ombre à paupières clair (juste avec mes doigts) pour donner l’illusion que mes yeux sont bien plus ouverts et éveillés. Puis je mets un peu de baume teinté – quelque chose qui rehausse ma couleur de lèvre naturelle – sur le milieu de mes lèvres.

Sur son maquillage pour les sorties
Je suis 100% plus pour un smoky eye que pour un rouge à lèvres. Ceci dit, ma mère me dit toujours, « le rouge à lèvres est pour quand vous avez eu un jour merdique et tu as besoin de rouge pour faire face au monde. » Je pense que c’est très vrai. L’autre jour, j’ai du aller à une première en sortant de l’avion. Je n’étais pas très bien et j’ai pensé, oui c’est un bon moment pour un rouge à lèvres rouge. Mais normalement c’est toujours un smoky eye, une ligne de noir à la base du cil et beaucoup de mascara. Toujours. Haut et bas.

Sur ses ongles
J’entretiens peu et je fais rarement des manucures, donc c’est un vrai plaisir pour moi quand j’en ai une. Si je ne porte pas de vernis, cela signifie que je ne tourne pas, donc j’aime faire des couleurs folles dès que j’ai terminé. Mais j’étais juste en train de retourner des scènes pour Casse-Noisette et j’ai eu des ongles roses à paillettes mais en fait, le plaisir était d’enlever le vernis ! Mais normalement c’est l’inverse.

Sur son parfum
Je porte toujours le même, qui est Coco Mademoiselle. Je l’ai depuis des années. C’est mon truc et c’est l’odeur avec laquelle je m’associe. Parfois, cependant, quand j’interprète un personnage, je porte occasionnellement un autre parfum pour un rôle spécifique. C’est incroyable à quel point cela vous met dans un autre état d’esprit et ça aide à vous transporter. Le truc intéressant à propos de Coco Mademoiselle est qu’il sent différemment sur chaque personne. Je l’ai donné à plusieurs amis et membres de ma famille et on ne sent jamais pareil. J’adore ça.

Sur sa beauté lors des voyages
J’échoue complètement à me garder en bonne condition ma peau quand je voyage, mais j’ai juste découvert l’huile à la rose, ce qu’un de mes amis m’a recommandée. Les vols sont si durs avec votre peau et la rendent si sèche, donc j’ai essayé et ça marche vraiment. Maintenant je voyage avec.

Sur ses sourcils
Mon astuce pour les sourcils est de les laisser tranquille. Très tot dans ma carrière, un maquilleur m’a dit : tu seras capable de voir si un maquilleur est bon parce que s’il veut t’épiler les sourcils, enfuis-toi ! J’ai toujours gardé ça en tête. Surtout parce que quand j’avais 21 ans, j’ai fais un de ces traitement des sourcils (le type qui rend les sourcils de tout le monde identiques) et c’était horrible. Les proportions de mon visage ne marchaient pas avec moins de sourcils donc j’étais contente qu’ils repoussent. Maintenant je fais des retouches mineures, peut-être des petites épilations, mais je ne touche jamais le haut. Juste un peu sous la courbe. Ils sont naturellement un peu courts donc si je fais un tapis rouge ou que je sors, je les allonge toujours un peu avec un crayon pour les amener un peu plus loin.

Sur l’entretien de sa peau
J’essaie de laisser ma peau aussi tranquille que possible. Quand je suis au travail, je fais passer ma peau à travers beaucoup de choses, donc je ne veux rien faire quand j’abandonne mes dispositifs. Peut-être trois fois par ans, je fais un soin du visage mais sinon c’est le moins possible. J’ai eu vraiment une mauvaise peau jusqu’à mes 24 ans et j’avais fait tout ce qu’il était possible de faire. Le jour où j’ai décidé d’abandonner, c’est ce qui m’a le mieux convenu. C’est aussi pourquoi je voulais toujours porter le moins de maquillage possible quand je ne travaille pas. Quand je tourne, je m’évade toujours quand on me maquille. Je pense que j’ai besoin d’une pause à chaque fois pour respirer. Depuis que j’ai eu un bébé et que j’ai eu 30 ans, ma peau est sèche pour la première fois. C’est pourquoi j’ai commencé à utiliser des huiles et des crèmes hydratantes durant ces dernières années.


Photoshoot > Vogue British

A très bientôt





   
Marine
 
février 26,2018
 

Bonjour à tous,

Trois nouvelles images de Keira sont sorties pour la nouvelle promotion de Chanel pour le parfum Coco Mademoiselle Intense. J’aime beaucoup ces trois clichés qui sont superbes !


Publicité & Egérie > Chanel > Coco Mademoiselle Intense

A très bientôt !





   
Marine
 
février 21,2018
 

Bonjour à tous,

• Excellente nouvelle : la nouvelle publicité Chanel est sortie avec un peu d’avance ! On peut y voir une Keira radieuse qui participe à une fête, la vidéo est pleine d’élégance. Ce mini-film a été dirigé par Johan Renk. Je vous laisse l’apprécier ci-dessous.

Une nouvelle image promotionnelle a également été rendue publique via les réseaux sociaux même si elle n’est pas de très bonne qualité. Cette affiche est tout aussi belle que la première !


Egerie et Publicité > Chanel > Coco Mademoiselle Intense

• Comme vous avez pu le constater, Keira ne s’est finalement pas rendue aux BAFTA Awards mais elle n’est pas pour autant restée inactive : elle a en effet fait un don de 10 000£ à Rosa, une association luttant pour les droits des femmes, mise en valeur à l’occasion de la cérémonie. Elle a ainsi récolté près de 1,6 millions de pounds dont près d’un million donné uniquement par l’actrice Emma Watson. Tom Hiddleston a également participé en donnant la même somme que Keira.
On ne peut que les applaudir pour leur générosité.

• Je vous ai également traduit la review de The Guardian concernant The Aftermath. Cet article date de 2013 et révèle pas mal de choses sur la psychologie des personnages sans trop en dire de l’intrigue mais si vous préférez ne rien savoir, passez votre chemin. La traduction étant de moi, merci de me créditer si vous la prenez.

Dans l’Hambourg de l’après-guerre, la question cruciale, si vous étiez allemand, était de savoir si vous étiez blanc ou noir. Le processus post-nazi se réalisait par les nouveaux occupants par le remplissage d’un interrogatoire de 133 questions qui déterminerait le degré de collaboration d’un citoyen allemand avec le régime. « On en a tiré 3 catégories réparties en 3 groupes de couleur – noir, gris ou blanc, avec des nuances intermédiaires de clarté – et on les répartissait selon. » Bien que sondant les âmes de ses sujets, le questionnaire était un instrument émoussé, et il y avait des interrogations sans fin sur les suspicions des couleurs des citoyens allemands. Dans une superbe vignette vers la fin de ce roman, se déroulant dans un bureau de certification, un froid et sinistre gentlemen tournant les pages d’un roman avec ses mains gantées donne ses papiers, tandis qu’une jeune femme nerveuse est demandée pour une autre séance de questions. Les stéréotypes ne sont plus appliqués et les hypothèses profondément ancrées sont constamment mises à l’épreuve.

Le colonel Lewis Morgan arrive dans ce monde d’immeubles détruits et d’esprits brisés chargé de surveiller la reconstruction dans la zone britannique. Il a une nature idéaliste et indulgente, voyant les Allemands comme un peuple d’abord écrasé par Hitler, puis par les alliés envahissant leur ville. Quand il réquisitionne une jolie maison sur les rives de l’Elbe, il autorise son propriétaire, Herr Lubert un ancien architecte, et sa fille de rester dans la résidence. C’est une décision qui en déroute beaucoup et en choque certains, et pas seulement sa femme Rachael. Elle arrive plus tard, toujours en deuil pour la perte de son fils aîné, tué par une bombe égarée qui l’a « jetée à travers le sol du salon comme une poupée de chiffon ». Peut-être parce qu’elle a été témoin de la mort de son fils, elle est plus affectée que son mari par les souffrances du peuple local. Ils sont encore en train de sortir des corps des décombres – à une occasion, comme à Pompéi, deux squelettes enlacés sont découverts.

Néanmoins, avec la solution britannique, Rachael accepte la situation, tant que les Allemands restent dans leur partie de maison et ne « fraternisent » pas – un mot qui intrigue son autre fils survivant, Edmund quand il lit un lit expliquant comment se comporter avec la population. « N’essaie pas d’être gentil, c’est considéré comme de la faiblesse. Laisse les Allemands à leur place. Ne montre pas de haine, les Allemands seraient flattés ». L’interprétation du caractère allemand par Rachael est encore moins indulgente : « Quoi que l’on dise ou fasse, les Allemands sont mauvais ». Heureusement, Edmund est une mine d’esprit innocent et de confiance et ignore tous les conseils de ce guide.

Il devient bientôt évident que la maison sur l’Elbe est un site où les préjugés seront testés, les émotions éveillées et les points de vue altérés. C’est proche de l’Elsinore d’Hamlet – oppressant, claustrophobe, hanté par les les ombres et les suspicions. La famille Lubert est un miroir des Morgans. Le père a perdu sa femme dans un raid et est plongé dans le deuil. La femme, Freda, 15 ans, une masse bouillante de ressentiment, comme si toutes l’énergie du régime déchu avait pris possession de son corps. Elle s’exerce en utilisant The Magic Mountain en contrepoids (« Tu devrais essayer Shakespeare ou peut-être l’atlas », lui fait remarquer son père). Elle répand ses culottes comme un signe de dominance sur l’innocent Edmund et, comme un animal marquant son territoire, place un pot de chambre rempli d’urine chaude dans chambre.

Petit à petit, la maison fait son travail. L’impasse de la vie sexuelle de Lewis et Rachael la tourne de plus en plus vers le digne et civilisé Lubert. Mais est-il aussi blanc qu’il en a l’air ? Sur le mur, il y a le contour d’un tableau qui semble être retiré, et une des amies anglaises de Rachael, cancanière suggère que c’était un portrait du Führer. « Tu pense que tout vient sans compromis ? » répondit-elle en parlant de la grande maison meublée. Quand Lewis est envoyé sur l’archipel de Heligoland pour travailler sur la destruction de munitions, il donne presque consciemment à Lubert et Rachael l’espace dont ils ont besoin pour exprimer leur écrasante fascination l’un pour l’autre. Même quand Freda commence à s’adoucir envers Edmund, il semble possible que la maison puisse être un vrai site de réconciliation. Mais il y a plusieurs niveaux de loyauté et de trahison qui doivent être négociés avant que une esquisse de solution puisse être atteinte.

La force de ce roman repose dans son superbe arrangement de plusieurs tensions narratives, avec une portrait clairement dépeint de l’Allemagne vaincue, allant de surprise en surprise quand il montre les forces politiques et l’histoire qui pénètre même les moments les plus intimes des vies émotionnelles des personnages. A la fin du roman, ils semblent aussi exposés que les squelettes enlacés et la nouvelle Allemagne est entrevue, visible juste derrière les interminables piles de décombres.

J’espère que cette review vous met l’eau à la bouche concernant le film !
A très bientôt